Rentrée de retour du Ferret. Du Ferrayyyyy !

Publié le par Séeverine

Nous y voilà.

Dans la rentrée, en plein dedans. Cette année y'a comme un goût de début d'année. C'est un peu weird, d'habitude c'est genre la première semaine de janvier que tu cogites, imagines, que tu to-do-list toutes choses fantastiques que tu te promets de faire, les trucs moyen-moins dont tu comptes te débarrasser.

Quoi tu fumes encore ? Et ton régime ? Et tes projets pro ? Et l'éducation des enfants ? Mieux faire. Efficace.

Ben non, pour moi, c'est cette semaine de grosse rentrée. J'efface tout et je recommence presque tout pareil ?!

Mais nan busasse. Tout en mieux je te dis et je jette aux orties les inutiles, promis. J'en ai les guibolles qui frétillent.

En fait, j'étais venue pour vous narrer les FANTASTIQUES vacances de mon été au Ferret.

Prononcez Ferrayyy s'il-vous-plait-je-vous-en-prie. Tout comme le grand ou le petit Piquey, PIQUAYYYYYY. C'est magique. Le -AY a un effayyy wahou-chabada. Et ce qui est wahou-chabada ben je prends toujours en double avec une paille, quelques morceaux de lime, de la menthe hachée menue, du sucre de canne, de la glace pillée et surtout en bonne compagnie. Okayyyy ?

Bref. 

Le Ferray. Côtay bassin ou côtay océan. T'es plutôt waveu ou voileux ?

Perso, je préfère le rouleau. Je côtay océan, j'étendue large, je mate les kites et les surfeurs, je dune, je pile et je face. Et surtout je profite. J'écosystème aussi, mais que la nuit, j'illumine mon corps, je joue avec Bodhi, je cours avec l'orage, je danse, je ris et j'aime. 

Côtay bassin, c'est pas compliquay. Je ne bassinne que dans des lieux extrêmement secrayy et paradisiaques. Je n'y passe que des soirayyy charmantes, inoubliables et d'armagnac arrosayyy. Pendant lesquelles, bonheur, gourmandise et légendes urbaines se mêlent.

Le reste de ma troupe voile - parfois, pas assez à leur goût - côtay bassin. Pas moi. Les pieuvres se mettent au trapèze, elles pétolent, elles voguent, elles rient. Elles vasent avec leur nouvelle amie au couchay du soleil, elles se noircissent et s'otarisent le corporel ! 

Bref.

De belles rencontres. Du vrai, du bon, du drôle et j'aime assay.

Voilà. Je suis rentrayy sur Mars. Ma rentrayyy ne rime désormais plus avec Ferray, mais avec projets. C'est en cours et bientôt vous saurez.

1313491026.jpg 

Commenter cet article

lucile 17/09/2011 13:58



Ha les planctons ! Le rosay et l'orage : que de chouettes souvenirs



wall-e 09/09/2011 16:31



extra. (j'ai bcp ri)



Emma_nuelle 09/09/2011 11:32



Pas marché la photo, y'en a juste une tiers quel busasse je suis.



Emma_nuelle 09/09/2011 11:30







Emma_nuelle 09/09/2011 10:01



Mais comme ça fait envie ces vacances, j'veux les mêmes l'année prochaine ! Entre temps, pas trop de bonnes résolutions c'est meilleur de faire copine avec sa culpabilité, de beaux projets mais
seulement ceux qui font pétiller et puis d'autres vacances avec du frais, du vent, des embruns, des plages infinies et reposées, du ferray déserté, du thé très chaud au jasmin, du cake aux billes
de daim, du feu de bois, du peace & wool et des amis qui tiennent chaud.