Yudetama-Gokko raplapla pas jojo

Publié le par blabladenana

Revenue de mon escapade parisienne, je passe sous silence les détails des soirées folles, des journées dingues, des rencontres, des patins et des couffins pour me concentrer sur mon achat à la Grande Épicerie.

Petit gadget ramené pour little pieuvres pas vraiment sages.
Le YUDEMATA-GOKKO ou comment tu peux donner une forme de pandi-panda et de la lapin-malin à tes oeufs durs.
Bon le YUDEMATA-GOKKO, c'est pas fait pour les golliots.



Le choix du calibre de tes futurs oeufs à mouler est de la plus grande importance. Vois-tu futur mouleur d'oeufs, il te faut trouver l'exacte taille. Cette dernière devant être située entre celle de l'oeuf de caille et de la poulette du supermarché.
Grossière erreur je fis donc en allant gaiement ce matin au marché afin d'y trouver mes beaux oeufs. Bien gros, bien dodus, tout frais pondus.

BIEN TROP GROS.

Mais ne vais-je pas un peu trop vite en besogne, en sautant à deux-pieds-deux-mains aux doigts brûlés directement au résultat pas satisfaisant ?
Oui, j'ai omis le passage de l'écalage des oeufs qui fut mortel combat pour mes doigts à la manucure imparfaite des grands jours.
Écoute-moi bien mon novice, il te faut avant de coller l'ovocyte dans le rikiki moule, l'ébouillanter durant quelques neuf minutes, puis le choper right away tout fiévreux, l'écaler sans jongler sous le cuisant contact, sans gueuler non plus comme une hystérique que je ne fus pas.
Brûlée je fus, énervée je fus, mais épilée la bestiole pas fécondée fut.

S'en suivit un combat chaud-bouillant-transpirant entre cette &§@(#!'")* de boîte nippone, l'oeuf et moi, ou comment faire rentrer un gros truc dans un petit machin.
Normalement ça glisse tout seul, no problemo, mais là, soucito.
Bref, j'ai forcé, j'ai pressé, j'ai fait déborder, j'ai fait beau le tour, j'ai haussé l'épaule et j'ai laissé tremper dans petit bain froid.

Bon, next opération je démoule. Pas un franc succès non plus.
Le lapin tient plus de Chucky la poupée que de Miffy... quand au Panda, il est resté bien stuck au fond du réceptacle, coupé en deux.
Mes deux pieuvres n'ont pas réagi en enfants Kinder mais se sont détournées de mes mako-moulage de débutante et se sont empressées de retourner a leur DVD-ordi vachement plus fun.

Voici quelques photos. Oui, je sais ma vie est toujours aussi passionnante et encore je ne dis pas tout !




Les photos de fortiches sont au dessus, mais ai-je vraiment besoin de le préciser ?
Je me contente de celle-çi et je ne montre même pas le résultat final, j'ai torché le bouzin à la louche... en plus je n'ai pas vraiment fait des prouesses, ni de gros efforts niveau prise de vue.






Commenter cet article

Sbla' 27/08/2009 15:10

FX Bodin... welcome homme du Sud-Ouest ! Non pas de plainte de déposée, je vais retenter avec des oeufs moins gros, ne pas m'enerver et délicatemant demouler l'affaire.

Sbla' 27/08/2009 15:09

Do... genial qd tu arrives à un resultat nickel et non à un scrogneugneu de face de bunny ecrasé par un 33 tonnes.

Do 17/08/2009 22:16

Ms c'est génial ce truc!

François-Xavier Bodin  07/08/2009 08:29

Au moins, ce post, on peut être raisonnablement certain qu'il n'est pas sponsorisé !As-tu engagé les démarches pour le remboursement des moules ?

Caro 26/07/2009 20:56

Une escapade à Paris ?Hum. Tu vois ce que j'ai envie d'insinuer ?Bon, j'viens chercher le soleil sous peu, pas à Marseille mais pas loin.Alors, bah, on sait jamais desfois qu'on se croise...