RAS dans le BLABLABLA

Publié le par blabladenana

RAS de racontable dans cette vie de touriste.
Ok je mens.

Du temps qui passe, les mêmes choses - BLABLABLA - les mêmes attentes, le soleil en plus, ça c'est vraiment bon et ça peut faire la différence !
Ok, de nouvelles rencontres sur Mars, du virtuel bien réel - BLABLABLA - des bonnes soirées, des sorties en mer, des angoisses, des séparations, des changements de cap, des ouvertures, des fermetures aussi. La vie quoi. Du - BLABLABLA - de Sblabla.
Pas envie de m'étendre sur le chouette d'aujourd'hui.

Je suis stuck sur mon souci de w-e et des semaines a venir.
Je mouline sévère, je pense de traviole et me stresse a coup de réflexions désordonnées et désagréables.
Ça mérite un beuark de lundi.

J'ai tranché le vieux cordon. A coup de dents, désespérément et furieusement.
Blessée et blessante.
Maintenant il va falloir assumer cette coupure familiale. Laisser passer du temps.
Je crois que c'est mieux comme ça.
Je suis a la fois soulagée et angoissée.
Je ne pouvais plus supporter cette incompréhension et ces relations alambiquées.
Plus d'interférences, de jugements, d'inquiétudes a manager pour l'instant.
Ne plus soupirer, ne plus faire semblant, ne plus tolérer. Et ensuite ?

J'ai peur. Oui j'ai la trouille.
Des conséquences ? Du mal qui vient d'être fait ? De la suite très floue ? De leurs pensées ?
De tout ça bien mixé.
Oui.

Ça reste confus et difficile a exprimer.
Peut-être encore trop frais. Je n'ai pas encore le recul nécessaire.
Je ne suis plus en colère, je suis en culpabilité et je dois absolument sortir de ce sentiment, me blinder et ne pas m'auto-accuser.

Bref, le passage n'est pas simple et je suis un peu désarmée.
C'est moche tout ça, mais je crois vraiment qu'il fallait que je me sauve, que je me protège, que je nous protège.

Fermer la porte a ses parents n'est pas chose facile.
Même si ça n'est pas définitif, ce sont des décisions délicates qui remettent en cause tout un schéma de vie.
Ma structure de vie.



Publié dans bobos et tracas

Commenter cet article

Sbla' 15/05/2009 08:29

Lolly... non jamais facile, oui soulagee. Mais tu as toujours cet arriere-gout culpabilisant qui revient parfois. J'ai tellement de chose a chambouler... heureuse d'avoir deja passe ce premier cap.

Lolly 13/05/2009 17:48

Jamais facile à faire selon les raisons , moi c'est avec mon pere. Si tu t'es sentie soulagée c'est que tu as eu raison , c'est TA vie ! alors même si là c'est pas facile pour eux et pour toi , avec le temps ça ira mieux ( c'est bête à dire mais c'est vrai ) . J'ai l'impression qu'ils ont besoin de se remettre en question , pas une demarche facile ça , mais  je vous souhaite de retrouver une relation sereine .

Sbla' 11/05/2009 11:51

LGS... c'est en fait un reel soulagement. Mais jusqu'a quand ? Do... non ce n'est pas simple, mais ca me paraissait vital. Je reorganise ma vie. C'est le premier step, me liberer de tout ca, etre adulte, savoir dire les choses, savoir refuser. Surtout essayer de retablir une relation saine, ce qui est loin d'etre une chose facile.Mon Largo... je sais ce que tu veux dire. Mais si je veux progresser dans ma vie, me mettre en route, je dois deja passer par la. Je me reorganise du mieux que je peux. Je sais, je sais, mais je me sauve d'une certaine maniere. Pas facile de prendre ce genre de decision, mais c'est essentiel pour le moment.Ou es-tu ???Aude... je ne prive en aucun cas mes parents de leurs petites filles. Ils s'appelent, s'emailent. Pour le moment pas de vacances. C'est un probleme entre eux et moi, eventuellement H mais pas les pieuvres. Mais pour le moment il est souhaitable pour tous qu'un espace de vie se cree. Que des choses , du respect, de la discretion se mettent en place. Plus d'inquisition, je ne peux plus supporter cela, c'est impossible.

Aude+nectar 07/05/2009 19:50

Je comprends car j'ai moi-même parfois hésité à couper les ponts..Mon père nous en a fait voir de toutes les couleurs, et ça me stresse de le revoir, mais avec les petits-enfants je culpabilise trop de les séparer, je vois donc sutout ma mère et beaucoup moins.

4largo 06/05/2009 18:02

Si j'osais et en usant de l'analogie je dirais que tu as problèmes de riche. Sauf que là je ne parle pas d'argent.