Prelude estival

Publié le par blabladenana




Mmmm... le bonheur est sur ma terrasse, juste au bord de mon jardin, qui n'est pourtant pas le mien.

L'hiver est - je pense - enfin chassé de nos terres et je redécouvre avec délice les w-e en Vaisonnie, le thé en nuisette-UGG-cache-coeur assise sous les rayons matinaux.

Mmmm... qu'il est meilleur ce thé en extérieur, qu'il est gouleyant ce verre de vin blanc.

Je savoure aujourd'hui chaque instant de liberté retrouvée.
Ce n'est pas encore l'été, ce n'est plus l'hiver, pas encore tout a fait le printemps, juste un moment passager a saisir au vol comme il y en a peu.

Mmmm... qu'il fait bon partir, pas si loin, pas trop près. Juste au bon endroit, pour aimer et profiter.

Fugaces instants, bien-être modeste, loin de la vulgarité si souvent rencontrée d'un hiver terminé.
Je mérite et je m'octroie, mais la prochaine fois je partagerais tout ça et je sais avec qui.
Oui toi la-bas qui me lis parfois, tu viendras avec ta petite smala ?!
Oui toi patate douce, attaquer ton bronzage d'été, ça te dirait ?




Publié dans blabla de filles

Commenter cet article

sdf de luxe 22/03/2009 23:27

C'est ma première rencontre avec un jeu de mots que je comprenais, à 7 ou 8 ans (je sais, je sais... c'est ma tendance autiste!), dans "la vache et le prisonnier", avec Fernandel. Elle m'est restée gravé...

Sbla' 22/03/2009 20:07

sdf... meme pas vrai, ce sont des PAQUERETTES !!! Eviedement je ne connais pas cette replique, quel film ?!

sdf de luxe 22/03/2009 18:36

Ohhhh... tout un champ de marguerittes!(c'est ma réplique cinématographique préférée!!!)

Sbla' 22/03/2009 10:59

El Twalter... mais oui viens aussi, viens aussi, trois ans et demi ca me laisse un peu de temps de chiader l'truc !

Walter Proof 21/03/2009 15:53

OK je charge le traîneau, j'attelle Pompidou, et j'arrive.Bon, faut bien compter trois ans et demi de voyage, quand même...